Le retour des ténèbres

Aller en bas

Le retour des ténèbres

Message  Vergil le Ven 19 Mar - 22:06

Un jour sombre, le ciel bien noir parcourut d'orages et d'éclairs de couleurs bleus foncés, il pleut aussi énormement, une grande énergie c'était reveillé enfin. Les éclairs se concentrerent dans le meme point dans le ciel et un enorme faisceau bleu apparut dans le cimetiere, dans une partie où il n'y avait pas de tombes. La pluie commença a lors a se transformer subitement en neige tout a coup, l'air qui était chaud avant et humide venait de devenir glacé et lourd et soudainement, la lune qui était pleine deveint une lune a demi-vide, plus que la moitié, une bonne voire meme plus certainement deux bonnes années étaient peut etre passées depuis ...Là où le faisceau touchait sol, la terre se leva, delivrant un passage comme celle d'une grotte, sombre dont on ne pouvais distinguer le fond, et qui était les ténèbres ...Une ombre commença a se rendre distingue de la sortie, un homme vetut d'un long manteau couleur indigo avec quelques ornements dorés, un gros rubis scintillant rajouté sur le col avec en-dessous un ornement en argent, une peau pâle et ridée, les cheveux mi-long et gris en arriere, traces bleues-noires sur son visage partant de ces yeux, yeux envahit par la couleur du sang, un katana un a la main ...
Spoiler:
avatar
Vergil

Messages : 123
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 24
Localisation : Les ténèbres

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Maxeen le Sam 20 Mar - 20:58

Return to the Hell...
Encore une fois, en enfer...



Ce long chemin, menant vers ce lieu si sombre en inspirait certains. Une douce mélodie chantée se faisait retentir, laissant le vent l'accompagner. Il y avait une certaine mélancolie dans cette voix, quelque chose qui se faisait sentir. Pourquoi? Nul ne le savait, car les seuls étant, si l'on put dire, vivants était les arbres, dénudés de toute feuille: pas une sur le sol, aucune sur les branches mortes de cette "végétation". C'était un paysage bien triste, et l'ambiance qu'attirait ce chant l'était tout autant. Oui, que de tristesse. Pourtant, ce sentiment n'existait presque pas en ce lieu, qui se limitait à un sombre chemin entouré d'arbres de pierre, et de fleurs de marbre où l'on pouvait lire quelques dates comme "1997 - 2007". Vous l'aurez sûrement compris, dans ce lieu tout aussi dénudé que ses arbres, il n'y a en fait aucune végétation, même pas une seule véritable fleur pour accompagner les morts. Le chant, quant à lui, commença à faire entendre ses mots...

"I walk down a narrow path at night,
Flanked by a clump of trees to my right,
Chilly winds sweep past my cheek and I shiver and long for the light,
I look over my shoulder in fear,
Light is unable to reach over here,
In the pitch black place, in the depths of dark,
I sense something is born,

I start to ascend a large hill,
The chances that I'll stop are nill,
An endless uphill journey is just what I will have to face,
Strange cackles arise from the ground here,
I look around to make sure nothing's near,
The dark is closer, closing in on me,
Unending darkness is behind me..."

Dans les ténèbres de cet endroit, une ombre féminine commença à se dessiner. Pourtant, on ne pouvait distinguer que ses yeux parmi les ténèbres: ils luisaient dans le noir, leur rouge sang si déstabilisant regardant de toute part ces lieux où ils paraissaient impassibles, entouré de noir. Puis commença à se montrer des cheveux d'argent, comme cette lune, seule lumière de ce petit monde, rien qu'aux morts. Sa peau, si pâle, le paraissait encore plus à la lumière blanche de cet astre si impressionnant. Le temps convenait parfaitement à la situation, un ciel noir que même la lune ne pouvait éclairer. Finalement, une jeune fille apparut définitivement autour des tombes, ces seules fleurs présentent pour rassurer ces corps sans vie. Pourquoi cette jeune fille était en ce lieu? Pourquoi ses cheveux étaient aussi clair que la lune? Et pourquoi ses yeux étaient de sang? Encore un mystère qu'aucun mort ne connaissait. Elle s'arrêta de chanter, pour parler en face d'une tombe où était seulement inscrit: "Akatsuki"...

-Connais-tu l'histoire de la Princesse Rose? Je ne sais pas quand tu te décideras à m'adresser la parole, mais n'oublie pas que je suis "vivante" à présent...

Elle s'en alla, un peu plus loin. Qui était cet "Akatsuki"? Était-ce un nom? Un prénom? Ou encore un pseudonyme? Seules ces deux personnes, l'une morte et l'autre vivante, pouvaient le savoir. Finalement, l'ombre de la jeune fille disparut de la seule lumière qui l'éclairait encore pour disparaître dans le chemin des ténèbres. Elle ajouta quelque paroles à sa chanson de toute à l'heure. Pourquoi autant en rajouter? En tout cas, elle continua de chantonner, doucement, mais changeant tout de même de rythme. En effet, ce dernier était devenu plus rapide que l'ancien. Sentait-elle quelque chose?

"In the neverending depths of darkness,
Something is wriggling without any rest,
I can see it making it's way to me from all the way over there,
A shadow clinging to my feet,
It seems to shift forms to a beat,
It starts growing long, and finds a true form,
I try to fight, but it takes my place..."

Il commença à pleuvoir, et les éclairs tombaient, répandant leur fureur contre quelque chose. Que se passait-il? La jeune fille dans les ténèbres avait l'air de marcher sans hésiter, sans nullement se retourner. Elle avait plutôt l'air "normale", comme lors de son arrivée si calme. Puis ces éclairs commencèrent à se réunir pour une valse célébrant l'apparition d'une grande force, maléfique et sombre. Puis les larmes du ciel commencèrent à se geler, se transformant en durs flocons, tandis que l'air devenait glacial et lourd, et la lune commença à se cacher dans la noirceur du ciel... Puis les éclairs en faisceau touchèrent le sol froid, à un endroit vide de toute "fleur", la terre se réveilla pour plier son vêtement, faisant apparaître un creux, un passage à l'allure de grotte, où reposait une autre sorte de ténèbres...

La jeune fille regardait ce spectacle, sans s'étonner nullement. Ou peut-être ne laissait-elle pas paraître ses sentiments? En tout cas, elle regardait ce spectacle qui aurait été intéressant pour ces scientifiques égoïstes. Puis une ombre commença à se distinguer des ténèbres de ce sombre passage, il s'agissait d'un homme "richement vêtu" pour les gens de cette époque. Lui aussi avait des yeux rouges sang, mais ils étaient différents des prunelles de la jeune fille, car ils paraissaient un peu plus vide. Pour quelqu'un de "normal", c'est à dire un humain sans rien de spécial physiquement, ces deux "êtres" auraient été étranges, voir "affreux"... Des monstres... Le silence se fit entendre, et la jeune fille s'était définitivement arrêter de chanter et de marcher. Elle avait l'air d'une poupée de porcelaine figée, presque fragile... Mais l'était-elle vraiment? En tout cas, ses sentiments étaient gelés, et il serait difficile de les réveilles, même avec les larmes et le sang d'un enfant...

_________________
    «Et si les hommes n'étaient que des fleurs?
    Ils seraient toujours aussi éphémères,
    Tels des papillons,
    Ils s'approchent trop près du feu,
    Et finissent par brûler,
    Le papillon ne s'envole plus...»
avatar
Maxeen
Vampire
Vampire

Messages : 48
Date d'inscription : 28/08/2009
Localisation : Loin de tout, et surtout loin de toi...

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur http://d-gray-rpg.forumactif.org/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Vergil le Sam 20 Mar - 22:27

L'homme était completement sortit du trous étant créé par la force du faisceau d'energie tombant du ciel de couleur bleu tout comme son âme dans la plupart des cas, sentant une presence aussi dans le cimetiere mais pas celle qu'il attendait pour le moment, il leva la tete vers le ciel qui pleurait des flocons de neiges, son katana explosa comme un morceau de crystal, dans une explosion d'energie crystallisée de couleur bleue pour entourer son bras droit, au depart qui degagea un peu d'energie mais qui apres était comme avant, pâle comme la pâleur des morts qui l'entouraient lui et la presence dont il se fichait pour le moment ...

-Me revoila ...Dante, ton cher frere,Vergil, a réussi a revenir, mais tu n'es pas là ...

Bref, cet homme était enfait Vergil, tombé dans le monde des ténèbres depuis un long moment, tres long meme, il souria legerement, un peu heureux d'etre enfin revenut apres tout ce temps qu'il lui aura fallut pour et il baissa finalement la tete vers la presence qui était en face de lui, une femme fort jolie et commença a s'avancer vers elle, essayant de garder un leger sourire malgres son physique blanc, pâle et toujours aussi sombre au fond de lui ...

*Ce n'est pas ce a quoi je m'attendais a voir en premier, mais je vais pas me plaindre, j'aurais tres bien pus me retrouver seul je dois dire ...*

Vergil s'arreta a environ un metre de sa bien belle compagnie en ce bien morgue lieux en la fixant sans trop d'insistance tout de meme, essayant aussi de lutter contre ces pulsions meurtières qui pouvaient maintenant refaire surface en lui ...

-Bonsoir ma chere ...
avatar
Vergil

Messages : 123
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 24
Localisation : Les ténèbres

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Dante le Jeu 25 Mar - 20:32

"Tiens tiens,un p'tit frere.Attrape."

Un carton de pizza vola vers Vergil.Bien sur,je comptais le trucider si il laissait tomber la pizza mais avant,il faudrait que je descende de mon arbre.En même temps,avant de descendre,je voulais d'abord terminer ma propre pizza.Et oui,c'etait la promo "deux pour le prix d'une" donc j'en ai profiter.

"Et qui est notre belle chanteuse d'un soir?"

Belle etait bien approprié une nouvelle fois.A croire que toute les filles de la ville sont jolie.
avatar
Dante

Messages : 236
Date d'inscription : 30/08/2009

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Vergil le Jeu 25 Mar - 21:28

Vergil attrapa le carton de pizza qui volait vers lui, l'ouvrit et en prit une part pour la commencer lentement en s'appuyant contre l'arbre où son frere se trouvait.

-Je commençais a croire que tu ne viendrais pas cher frere, a croire que tu m'aurais oublié meme ...

Vergil mangea rapidement la premiere part pour expedier la pizza rapidement et fut enveloppé d'un epais nuage noir, qui dispparut en le laissant avec une peau plus normale et proche d'avant, un manteau bleu fermé, et son amulette autour du cou. Il ouvrit son manteau et une épée imatérielle d'énergie apparut de celle-ci pour se planter dans le carton et la pizza de Dante et Vergil ricana en reculant de l'arbre.

-Sa te dis qu'ont jous comme ont le faisaient avant? Une petite partie!

Vergil ricana d'autant plus en se mettant en garde, mains nues, donc avait l'intention de se battre au corps a corps sans arme, incroyable non? XD
avatar
Vergil

Messages : 123
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 24
Localisation : Les ténèbres

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Dante le Jeu 25 Mar - 21:49

Il avait bousillé mon carton de pizza...dommage,j'aimais bien l'image.Pour ce qui est du contenu,il avait troué de l'air.Je sautai de ma branche tout en regardant Vergil se mettre en garde.

"Tu veux pas un peu digerer?"

Il avait peut etre changé,mais si c'etait le cas,pas beaucoup.

"Tsssss,comment je pourrais t'oublier?Suffit que je regarde mes cicatrices et que je me demande qui les a faites et hop,je pense a toi."

Comme preuve,je soulevai un pan de mon manteau,laissant voir une trace net et precise.
avatar
Dante

Messages : 236
Date d'inscription : 30/08/2009

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Maxeen le Jeu 25 Mar - 22:42

Elle pensait. En fait, cet homme lui rappelait vaguement quelqu'un. Mais cela n'était qu'un détail. Pourtant, on peut considérer que ce que pense la jeune demoiselle peut être intéressant. Pourquoi? Tout simplement pour comprendre sa venue en ce lieu, bien entendu. Elle pensait, à ce moment, que les sentiments ne servaient à rien, même par le sang. Elle se fichait de cet homme en ce lieu, en regardant le ciel elle pensait à ce que l'on appelle des "sentiments". A quoi servaient-ils? Peut-être à être plus vivant ou plus mort, mais en tout cas ils servaient à donner une impression sur soi-même. Oui, juste une impression pour être plus égoïste et exister en tant "qu'être vivant". Remarquez, si les morts commencent à se croire vivants, les vivants seront bientôt morts. Mais cela n'est qu'un avis...

Puis un autre homme arriva, ce dernier étant apparemment le frère de l'autre. Décidément, rien n'y changeait, il y aurait toujours des sentiments. Triste vérité? Peut-être, en tout cas, il y avait toujours cette musique retentissant dans la tête de la jeune fille. Un doux son de piano qu'elle avait joué il y avait déjà longtemps, il y a plusieurs dizaines d'années. Ce morceau était joué en l'honneur d'une mort, peut-être triste, mais ce jour là, pas une larme, aucune, comme à son habitude et ce depuis plusieurs années déjà, voir des siècles depuis son immortalité. Mais pour l'instant, l'air se "gonflait", la pression montait. A cette expression, l'on peut trouver une certaine logique: "Le menu ne peut être montrer dut à certaines circonstances". Cette circonstance était, encore une fois, les sentiments...

Si l'on décrivait la jeune fille à ce moment, on aurait put dire que ses yeux étaient comme "morts" mais pris d'une lueur étrange, comme si ses pensées se reflétaient dans ses yeux: pourtant, ce n'était pas le cas, sinon, ses yeux auraient depuis longtemps pris cette couleur encore plus étrange que celle du sang, encore plus rouge et beaucoup plus lumineuse. Mais comme cela n'était jamais arrivé, ni dans ce siècle, ni dans le précédent, c'était tout à fait impossible que cela arrive maintenant. Premièrement, depuis longtemps, ses yeux n'avaient jamais changés. Deuxièmement, ils ont toujours eu la même expression, pas même un seul air de satisfaction. Troisièmement, elle ne changerait probablement jamais. Personne n'arrivait à la faire changer, et personne n'y arrivera à ce qu'elle avait pensé il y a déjà longtemps, ce qui est toujours vrai aujourd'hui même. Ses yeux n'avaient pas changés d'horizon, elle non plus. Pourquoi ne changeait-elle pas? Considérons que c'est cela qui la rend si spéciale aux yeux de tous...

Elle ne faisait attention a rien, mais ses réflexes étaient toujours là, c'était certain. En effet, lorsqu'elle pensait, elle avait ce que l'on pourrait appeler un "tic": elle avait les yeux à demi-fermés, comme si elle cachait ce qu'elle pensait. Enfin, de toute façon, personne jusqu'à maintenant n'avait réussi à deviner ce à quoi elle pensait. Ses yeux, toujours indifférents, faisaient comme si ils regardaient la scène entre les deux frères mais en réalité ses yeux regardaient ailleurs, au loin de ce cimetière. Enfin, ce ne fut qu'un détail, car elle "ré-ouvrit" ses yeux peu de temps après. Ses pensées s'étaient arrêtées soudainement, comme si quelque chose l'interpellait. Jusqu'à maintenant, elle n'avait pas écouter la discussion entre les deux hommes et ne se faisait pas remarquer. Elle soupira légèrement, un soupir tellement léger que personne ne l'entendit, pas même un mort si l'on put dire...

[HS: post inutile]

_________________
    «Et si les hommes n'étaient que des fleurs?
    Ils seraient toujours aussi éphémères,
    Tels des papillons,
    Ils s'approchent trop près du feu,
    Et finissent par brûler,
    Le papillon ne s'envole plus...»
avatar
Maxeen
Vampire
Vampire

Messages : 48
Date d'inscription : 28/08/2009
Localisation : Loin de tout, et surtout loin de toi...

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur http://d-gray-rpg.forumactif.org/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Vergil le Ven 26 Mar - 20:32

-Bon, je t'ai deja mes excuses en presence d'Alexiel sur ce sujet mon vieux, je t'ai meme rendus l'amulette que notre mere t'avais offerts, n'est-ce pas une preuve suffisante de mon morfond envers ce fait qui est que j'ai tenté de te tuer dans ton someille?

Vergil fit un bond en arriere assez long pour arriver a cote de la belle femme qui sentait merveilleusement le vampire, sa il pouvait le savoir grace a ce qu'il avait avec lui et souria legerement en la regardant et prit une garde d'attaque.

-Dark Slayer!

Vergil dispparut et utilisa sa technique de deplacement instantané pour apparaitre en l'air derriere Dante en plaçant une jambe tendue dans sa direction.

-Beowful!

Les jambieres et brassieres Beowful apparurent autour des bras et des jambes de Vergil, les jambieres et brassieres permettant d'utiliser la lumiere du soleil et Vergil fonça alors en gardant sa jambe tendue vers Dante en allant assez rapidement grace a la puissance des jambieres.
avatar
Vergil

Messages : 123
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 24
Localisation : Les ténèbres

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Dante le Mer 31 Mar - 0:22

Je parai le coup avec des sortes de gant en metal.Chacun les siens apres tout.Sauf que moi,j'avais une sorte de scie circulaire au talon,talon que j'envoyais droit vers mon frere.

"Celui qui pert paye les prochaines pizza."

Je fouillai rapidement ma poche avant d'annoncer:

"Si y a que deux pizzas a moi de 8 dollars piece."
avatar
Dante

Messages : 236
Date d'inscription : 30/08/2009

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Vergil le Mer 31 Mar - 19:30

Quand Vergil vit la parade de Dante, il souria de voir qu'il n'avait pas perdus la main, mais par contre en voyant la scie circulaire, il grogna dans sa gorge de mecontentement, voyant qu'il ne pouvait plus parer, il fit dispparaitre Beowful et plaça son bras droit devant la lame, et il y avait toujours les gants de toute a l'heure et lors de l'impact, le vent souffla et une énergie se dégagea de son bras, la scie était bloquée par une épaisse carapace rougeâtre, avec des fissures où l'on pouvait distinguer des flux d'énergies bleus, et le regard de Vergil étincellait, comme envahit par une grande puissance ...

-Tu va voir le vrais pouvoir ...

Vergil poussa Dante avec son bras avec tellement de force qu'il le projetta contre un arbre et il fit un mouvement brusque vers le bas avec son bras, les fissures se fermerent.

-Yamato!

Le katana de Vergil apparut alors dans sa main droite et il dégageait de l'énergie bleue a flots ...

-Tu va comprendre que maintenant, meme Rebellion ne pourra battre Yamato car il a fusionné avec mon organisme ...
avatar
Vergil

Messages : 123
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 24
Localisation : Les ténèbres

Carte de mort (non je dec)
Histoire-Résumé:
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des ténèbres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum